Escalade de bloc : Qu'est ce que c'est et comment pratiquer ?
Partage, c'est sympa !

Qu'est-ce que l'escalade de bloc ?

Découvrez la grimpe dans la jungle urbaine !
Le bloc pour les débutants !

L’envie de grimper vous démange ? Vous avez des fourmis dans les jambes depuis que vous êtes rentré de vacances ? La météo est pourrie et vous empêche d’aller grimper à Fontainebleau ? Les enfants trépignent et tournent comme des lions en cage ? Vous cherchez un sport complet, sans prise de tête et qui façonne un corps de rêve ? Un endroit convivial où faire du sport, boire un coup et rencontrer des gens sympas qui partagent le même esprit de la grimpe ? Bref, une activité sportive, cool, fun pour vous sentir bien et progresser sans trop forcer ?

Découvrez l’escalade de bloc !
Salle d'escalade de bloc à paris, séance d'entraiment sur le mur

C’est quoi, l’escalade de bloc (ou « le bloc » dans le jargon des pratiquants) ?

 

L’escalade sportive comporte trois disciplines – la vitesse, la difficulté (encordé) et le bloc. « En combiné », elles ont fait leur entrée pour la première fois aux JO de Tokyo, en août 2021.

Le bloc, c’est donc un type d’escalade qui se pratique sur des parois de faible hauteur (généralement inférieures à 4,7 mètres), soit en extérieur sur des blocs rocheux naturels (comme à Fontainebleau) soit en salle, sur des structures artificielles (les murs), équipées de prises qui jalonnent un parcours selon un niveau choisi. En intérieur, on retombe sur d’épais tapis ; en extérieur, sur des « crash pads », ces matelas d’escalade portatifs qui font office de tapis de réception.

Le bloc se développe depuis les années 2000. Il permet de s’entrainer pour l’escalade encordée ou l’alpinisme, et c’est aujourd’hui aussi une discipline à part entière.

Le bloc une porte d’entrée facile dans le monde de l’escalade, car accessible à un large public.

Concrètement, comment pratiquer l’escalade de bloc ?

 

Un bloc est un ensemble de prises d’une même couleur sur le mur d’escalade, qui constitue l’itinéraire à réaliser. Grimper un bloc, c’est exécuter une séquence courte de mouvements qui nécessitent puissance, force et dynamique.

Pour démarrer, les pieds et les mains se placent sur les prises signalées par les scotchs de la couleur du bloc (2 prises de pied et 2 prises de main). Si toutefois il manque un scotch, cela indique que l’un des pieds ou une main peut, ou pas, s’appuyer sur le mur. Un scotch à mi-parcours indique « la zone », c’est à dire la difficulté à peu près à mi-parcours du bloc. En compétition, « toucher la zone », vous donne une partie des points. Les 2 scotchs finaux vous indiquent « le top », vous avez réussi l’itinéraire !

Un bloc se grimpe uniquement sur une couleur. Dans votre progression, vous pouvez vous servir de toutes les prises de la couleur de votre bloc, du mur et de l’ensemble des « volumes » de couleur bois ou grise fixés sur la structure. Les zones que vous n’avez pas le droit de toucher sont matérialisées par des scotchs noirs.

Vous visualisez ? Le mieux reste de venir tester dans l’une de nos salles d’escalade de bloc à Paris. 

Quels sont les niveaux de difficulté ?

 

En extérieur ou en salle, les blocs (comme les voies) ont une cotation, qui indique son niveau de difficulté, matérialisé par une couleur. Les niveaux vont généralement du 4a au 8a+. Toutefois, il est difficile, voire impossible, d’appliquer strictement les cotations en extérieur dans les salles indoor. Et chaque salle affiche sa propre déclinaison/variante. En général :

  • Blanc : baby/junior
  • Jaune : débutant, facile, échauffe
  • Orange : moyen
  • Vert : moyen +
  • Bleu : fort
  • Rouge : très fort
  • Noir : Difficile
  • Violet : extrêmement difficile

Les ouvertures (l’ordonnancement des prises d’escalade) – la conception des parcours -, sont modifiées régulièrement par des ouvreurs professionnels, pour proposer des itinéraires diversifiés, adaptés au niveau de chacun, du débutant au pratiquant régulier jusqu’au sportif de haut niveau.

Selon les salles, toutes les semaines, une partie des murs évolue, sur l’ensemble des niveaux. Au bout d’un mois, la salle peut être totalement renouvelée. La durée de vie moyenne d’un bloc est de 2 à 3 semaines selon sa popularité.

Jeune homme sur un bloc, salle d'escalade Climbing District Canal Saint-Martin Buttes-Chaumont

Pourquoi faire du Bloc ? L’escalade de bloc a de nombreux atouts

 

On peut la pratiquer en salle, tout l’année, quelles que soient les conditions climatiques ! La France dispose de 150 salles en centre urbain ou périphérie, dont une vingtaine en Ile de France.

Le bloc se pratique sans équipement particulier : on porte seulement des chaussons d’escalade, types de chaussures dédiées permettant une meilleure accroche sur les surfaces. On peut louer les chaussons dans les salles.

On fait donc du bloc sans corde ni baudrier (harnais de sécurité) ni casque ou assurage, comme le requiert l’escalade de difficulté. Les grimpeurs utilisent aussi de la magnésie (« pof » pour les intimes) en poudre ou liquide, sur les mains pour améliorer l’adhérence aux prises.

Pas de tenue particulière non plus : tee-shirt, legging ou pantalon de sport/survêtement souple et plutôt couvrant (les murs d’escalade, ça peut râper !).

Côté sécurité, on ne tombe pas de haut, on chute sur les gros tapis, donc sans risque majeur de se faire mal. Quelques règles simples de sécurité à avoir en tête : toujours vérifier que le bloc est dégagé, et que la zone de chute l’est aussi. Se tenir à bonne distance du pied du mur. Pas de course sur les tapis ! Pour la descente, on désescalade le mur le plus bas possible en servant des poignées grises à cette effet. Et, on se laisse tomber sur ses pieds ou ses fesses, surtout pas les mains ou bras pour tenter d’amortir la chute.

On peut démarrer tout de suite, sans prendre de cours ! Le bloc est accessible à tous, à partir de 4 ans, et quelles que soient sa corpulence, son état physique ou son handicap. L’escalade, c’est avant tout de la stratégie, de l’agilité, et de la force mentale ! Et accessoirement un peu de force dans les bras et les jambes  On peut avoir la satisfaction de progresser vite sur des parcours de difficultés variées.

L’escalade est un sport complet permettant de travailler simultanément :

  • Les muscles ;
  • L’équilibre ;
  • La coordination ;
  • La concentration ;
  • La concentration ;
  • La souplesse.

L’escalade a aussi un caractère ludique et social : on résout un problème que constitue le puzzle proposé par l’ouvreur. Et on profite de l’entraide, des conseils de chacun pour solutionner le problème !

L’escalade de bloc en bref :

  • Jouez sur les blocs de 8 couleurs du blanc/jaune au mauve, par ordre de difficulté croissante
  • Développez votre sens de l’équilibre, votre potentiel musculaire, votre souplesse
  • Sculptez votre corps
  • Aiguisez votre mental en résolvant les enchaînement que chaque bloc vous propose
  • Progressez avec nos moniteurs en cours collectifs ou individuels
  • Échangez les conseils amicaux avec les autres grimpeurs dans une ambiance chaleureuse et décontractée
  • Profiter de cours avec des moniteurs diplômés qui vous enseigneront les bases de l’escalade est un bon moyen de démarrer. Nos cours ici.

L’escalade de bloc : en pratique

Pour pratiquer l’escalade en France, on recense :

  • 3000 sites de falaises en extérieur ;
  • 1000 clubs (salles associatives, accessibles en étant licencié, mais peu disposent de Structure d’escalade Artificielle) ;
  • 150 salles privées dont 80 uniquement dédiées à l’escalade de bloc, et une vingtaine de salles implantées en Ile de France. Paris intramuros et sa proche banlieue disposent d’environ 15 salles.

Les salles d’escalade privées sont accessibles via l’achat de son entrée, à l’unité, par carte ou par abonnement. Les prix de l’entrée, pour une session valable toute la journée, varient entre 8 et 15 euros environ (propositions de tarif enfant, étudiant, happy hour,… voir la grille tarifaire de chaque salle).

On peut louer sur place ses chaussons, profiter de consommations ou petite restauration sur place. Certaines salles proposent du co working en libre accès. Vestiaires et douches.

L’amplitude horaire est très large : de 6h ou 7h le matin à 23h ou minuit.

Retrouvez toute l’information sur où grimper à Paris dans notre post sur l’escalade de bloc en ville !